Vous utilisez une version obsolète de votre navigateur incompatible avec ce site Web et soumise à des problèmes de sécurité. Pour profiter pleinement des fonctionnalités de ce site et améliorer votre expérience de navigation sur le Web en général, nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur ou télécharger un navigateur alternatif tel que Google Chrome ou Mozilla Firefox.

Press

Zofia WISLOCKA a dirigé à plusieurs reprises pour les concerts de la Fondation Alex de Vries avec grand succès, e.a. lors d’une manifestation en l’honneur du Président de la Fondation le Maître HENRYK SZERING. C’est une musicienne accomplie, ayant une grande aisance devant l’orchestre, une excellente technique de la baguette, une grande musicalité, une compréhension profonde des oeuvres qu’elle dirige.

Denise DE VRIES-TOLKOWSKY, directrice de « Live Music Now-Belgium »

Nous avons vécu un moment d’élection, à la Philharmonique,lors d’un concert où Zofia WISLOCKA dirigeait la Symphonie n°1 de Brahms, l’Ouverture de Coriolan de Beethoven et le Concerto n° 2    pour violon   en sol mineur de Prokofiev…    De   l’Ouverture de Coriolan,  Zofia WISLOCKA nous a donné une version où les émotions dominent et s’enchaînent. L’œuvre a été jouée dans un tempo assez lent. Mais de cette interprétation émanait   une extraordinaire densité soutenue par un développement orchestral riche en sonorité et en couleurs. Déjà à l’aise dans le répertoire romantique, les musiciens du Philharmonique se sont littéralement épanouis sous la direction inspirée de Zofia WISLOCKA. Nous avons assisté à un concert de grande valeur.

KURIER PODLASKI - Bialystok

Au cours de notre « Sommerconcert » du 18 mai, l’orchestre « I MUSICI BRUCELLENSIS »  dirigé par Zofia WISLOCKA a interprété avec beaucoup de finesse des oeuvres de compositeurs danois et a récolté un succès amplement mérité.

DEN DANSKE FORENING I BELGIEN

Zofia WISLOCKA fait partie de ces êtres qui ne peuvent exister sans repousser les limites de ce qui est acquis. Non contente de s’être fait une place au soleil dans une profession qui fait figure de véritable chasse gardée masculine, elle entend bien innover en proposant un répertoire varié et aussi inattendu que possible.

E.L. - LA LANTERNE

This noon concert has been a successful and stylish performance. The audience listened captivated to the concert. Especially the way these young musicians and their conductor Zofia WISLOCKA played the music of Nielsen was experienced as a pleasant surprise for all.

R. SLOTHOUWER - Association Femmes d’Europe

Devant une salle comble, l’Orchestre Symphonique de Trois-Rivières a complètement envoûté son auditoire, samedi soir. Il a offert les plus belles pièces de Mozart à un public choyé par de nombreuses surprises dont la prestation de la chef invitée, Mme Zofia Wislocka. C’est la première fois que l’OSTR confiait ses rênes à une femme.

Mme Wislocka a impressionné tant par la chaleur qu’elle dégageait que par son expression ludique. Telle une danseuse de ballet, elle semblait se laisser guider par la musique, alors qu’elle la contrôlait, saisissant les notes pour mieux les faire rejaillir sur les mélomanes ébahis. D’ailleurs, ceux-ci ne tarissaient pas d’éloges pour cette femme étonnante : « tellement chaleureuse et expressive », «  très dynamique », « beaucoup de magnétisme »…

Ce fut une soirée magnifique.

LE NOUVELLISTE - Québec

Zofia Wislocka believes that her ensemble’s main aim must be to educate a public increasingly   bewildered or alienated by inaccessible contemporary sounds. She inherited this tradition from Julien Ghyoros, her teacher at Brussels’ Conservatory…

Laura HOFFMAN - The Bulletin

Du haut de ce podium, quarante musiciens vous contemplent… C’est le nombre des membres de l’orchestre de l’Université Libre de Bruxelles qui nous surprennent toujours par le niveau artistique de leurs interprétations. Depuis quinze ans, ils sont soutenus et conseillés par Zofia WISLOCKA dont la direction énergique et sans concession assure la qualité de l’orchestre.

Comité Culturel de l’ULB

La date charnière de l’Orchestre de l’U.L.B. est sans aucun doute 1981, date à laquelle l’actuelle chef d’orchestre Zofia Wislocka reprit la direction. Le nouveau chef, au curriculum impressionnant, fit basculer le répertoire de l’orchestre… Depuis quelques années, l’orchestre se produit partout en Belgique et crée environ 6 oeuvres par an, ce qui demande un effort particulier de professionnalisme et d’interprétation.

Philippe COULON - Télex

Vrouwen die dirigente willen worden, hebben het niet onder de markt en de vooroordelen zijn hardnekkig. Voor velen is een concert gedirigeerd door een vrouw nog altijd iets exotisch…

Dirigente Zofia Wislocka woont al geruime tijd in Brussel. Ze richtte hier onder meer een eigen kamerorkest op, I Musici Brucellensis. Onlangs kreeg zij René Gailly over de streep om een cd met dit ensemble uit te brengen. Mooi zo, zult u zeggen. Maar op Belgische bodem is het wel een rariteit. Ook internationaal moet je opnames van dirigentes met een vergrootglas gaan zoeken.

Greet VAN T’VELD - Knack

  

Cultuur Muziek

Feu sacré et sacré feu…

Le printemps frappe à nos portes. Y compris à la salle académique de l’Université de Liège où l’on eut droit lors du Concert de jeudi midi à une formation agréablement primesautière tout droit venue de la capitale: I Musici Brucellensis conduit par la très spontanée Zofia Wislocka, qui complète le quota encore trop peu élevé des « conductrices » d’orchestre…

Elégante et passionnée pour les uns, exaltée ou maniérée pour les autres, la direction chorégraphique de Zofia Wislocka ne laisse personne indifférent.

Cette gestuelle spontanée se répercute volontiers dans son travail vif, concis, caractérisé par un sens du rythme aigu, par des phrasés lyriques à souhait (surtout dans Karlowicz) ainsi que par une recherche constante de la couleur…

Stéphane DADO - La Libre Belgique

Besoin d’être un guide… Faire son trou « professionnel » dans un monde marqué par l’empreinte masculine… Depuis toujours, Zofia Wislocka sait que sa place dans la musique est celle de la direction d’un orchestre.

Elle trimbale sa baguette de chef d’orchestre depuis plus de vingt ans au gré des offres internationales. Pourtant ce bout de bois ne symbolise pas le pouvoir, dit-elle. C’est la simple prolongation du doigt… un « outil » de clarté. L’autre indispensable « outil », c’est le coeur… ne symbolise pas le pouvoir, dit-elle. L’âme de la musique. Sans elle, la baguette est inutile… Ainsi soit-elle…

Pascale HENSGENS - Le Matin

I’m not after power. I just happen to be a musician and I want to do my job, says Zofia Wislocka, the charismatic Polish-born conductor. A well-rounded musician (she plays piano, violin and sings) she has been conducting the orchestra of the Free University of Brussels for 20 years and founded her own string ensemble, I Musici Brucellensis, in 1991. Recognition was an uphill struggle…but it came.

Marie DUMONT - The Bulletin

Samenleving

Een orkest is een groep van mensen met veel kleinmenselijke problemen. Een dirigent moet die groep op een lijn krijgen, dat is vaak een psychologisch gevecht. Barenboim zei ooit dat vrouwen hun stokje niet op dezelfde krachtige manier kunnen slaan als mannen. Dat is waar, erkent dirigente Zofia Wislocka, want mannen zijn nu eenmals anders gebouwd, maar daar gaat het ook niet om. Het gaat over vakbekwaamheid en persoonlijkheid.

Wilfried EETEZONNE - De Morgen

Le regard assuré, le verbe aisé délicatement teinté d’accents slaves, Zofia Wislocka parle avec enthousiasme de son parcours personnel : « la place de chef d’orchestre n’a en fin de compte rien de magique : elle exige énormément de compétence et de psychologie. C’est un métier en somme  très dur… Vous devez vous fabriquer une carapace de béton pour affronter cette fonction, et en même temps faire preuve de beaucoup de souplesse ; un chef d’orchestre doit être comprehensif et apte à réagir dans toutes les circonstances. » 

Valérie DENIS - Axelle

 

Gael va chez Elle

« Un chef d’orchestre, c’est un maître enchanteur, dit-elle. Pourtant, une partition, c’est très scientifique Diriger requiert d’énormes connaissances. »

A 14 ans, elle commence à apprendre le métier. Deux ans plus tard, élève hyperdouée, elle est appelée à remplacer son professeur lors d’un concert: « C’est elle ou on annule », avait dit le maestro. On lui passe un frac et la voilà, menant la baguette Beethoven et 60 musiciens.

Isa de Nayer - Gaël’ Juin 2005